Pourquoi choisir la graine cannabis autofloraison ?

graine cannabis autofloraison

Lorsque les graines de cannabis à autofloraison ont fait leur apparition sur le marché au début des années 2000, elles n’étaient pas particulièrement impressionnantes. Elles n’étaient pas très puissantes ; leur parfum était faible et leur rendement était médiocre. Mais depuis, ces types de graines sauvages ont beaucoup progressé. En termes de puissance, de rendement et de parfum, les autofleurs modernes sont comparables aux variétés photopériodiques, en plus d’être particulièrement solides et robustes. Même les plus exigeants peuvent désormais acheter des graines de cannabis autofloraisons qui conviendront à leur goût : des graines à forte teneur en THC pour les consommateurs récréatifs, et d’autres graines à faible teneur en THC, mais à forte teneur en CBD pour les professionnels des soins thérapeutiques et de la médecine. Découvrez en détail dans cet article toutes les raisons pour lesquelles choisir la graine cannabis autofloraison pour votre culture.

La graine cannabis autofloraison se développe beaucoup plus rapidement

Les graines autoflorissantes de cannabis sont un mélange entre le cannabis « Ruderalis » et le cannabis classique « Indica » et « Sativa ». Le Cannabis ruderalis possède un faible niveau de concentration en THC (le composant psychoactif du cannabis), c’est pourquoi beaucoup ne le cultivent pas. Pourtant, certaines caractéristiques ont rendu les graines ruderalis intéressants à employer pour les croisements, puisqu’elles se développent naturellement après seulement quelques semaines. De plus, cette variété sauvage de cannabis se portent bien dans les climats froids, car elle a évolué pour fleurir en fonction de l’âge, plutôt que de dépendre de la durée de la lumière du jour. Pour information, le ruderalis n’est pas très utile en soi, parce que les plantes sont minuscules et produisent peu de bourgeons. Mais des cultivateurs qui expérimentaient à tout hasard ont trouvé un moyen de produire des variétés indica et sativa autofleurrissantes de premier ordre, en les accouplant avec des ruderalis. En combinant les meilleures qualités de chaque sous-espèce de cannabis, cela a révolutionné la culture du cannabis.

Ainsi, les plantes de cannabis cultivées à partir de graine autofloraison commencent à fleurir 2 à 4 semaines après la germination des graines. Et après cette germination, certaines plantes de cannabis peuvent être récoltées en 8 semaines seulement. Au lieu de nécessiter des heures d’ombre et de lumière précisément programmées, une variété de cannabis à floraison automatique passe automatiquement du stade végétatif au stade de la floraison. Elles se développent naturellement lorsqu’elles atteignent la taille appropriée, d’où le terme « auto-floraison ». Autrement dit, les variétés autoflorrissantes fleurissent en fonction de l’âge plutôt que du nombre d’heures d’exposition à la lumière du jour. Contrairement à la culture de cannabis à photopériode, les cultivateurs n’ont donc plus à s’inquiéter de l’ajustement de la durée d’exposition lumineuse (12 heures de lumière et 12 heures d’obscurité) pour commencer et maintenir la phase de floraison.

Elle est plus discrète et plus résistante que les graines de cannabis conventionnelles

En général, les plantes de cannabis issues de graines à autofloraison sont plus petites que les autres plantes de cannabis, surtout lorsqu’on les compare aux variétés Sativa ou Indica. Cependant, les variétés de cannabis féminisées à floraison automatique sont plus résistantes aux moisissures et aux parasites que les cultures traditionnelles à photopériode. En effet, les autofleurs ont besoin de moins de temps pour se défendre contre les virus, en raison de la rapidité de leur développement. De plus, la petite taille des autofleurs les rendent idéales pour la culture en intérieur. Les plantes restent alors assez discrètes et n’attirent pas beaucoup l’attention.

Concernant les niveaux de rendement, ceux d’une culture à graine autofloraison ne seront pas aussi élevés que ceux des graines conventionnelles. Néanmoins, un rendement plus faible sur un produit que vous êtes presque sûr de réussir est préférable à un rendement nul sur un produit un peu plus difficile à cultiver. En passant, si vous cultivez ces graines à croissance rapide pour la première fois, pensez à tenir un carnet de suivi pour suivre vos progrès. Ainsi, vous pourrez revoir votre travail à l’avenir et apporter des améliorations.

La graine cannabis autofloraison est plus aisée à cultiver

Parce qu’elles poussent rapidement et facilement, les plantes de cannabis autofloraisons font partie des plantes les plus simples à cultiver. Si vous êtes novice en matière de jardinage, elles constituent un excellent moyen de commencer à le faire vous-même à un coût raisonnable. Ces plantes prospèrent aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur en raison de l’environnement difficile dans lequel elles se sont développées. Lorsqu’elles sont plantées à l’intérieur, elles n’ont pas besoin d’un cycle de lumière particulier, ce qui rend leur culture assez simple.

Vous n’avez pas non plus besoin de faire usage d’engrais quelconque. En général, la plante de cannabis autofloraison est plus petite que celle du cannabis conventionnel issu de la photopériode. Les plantes plus petites ont besoin de moins de nutriments que les grandes plantes. Si vous utilisez des nutriments commerciaux pour cannabis, n’ajoutez que le quart de la dose recommandée à vos autofleurs. Au cas où vous optez pour des mélanges commerciaux pré-fertilisés, vous n’aurez probablement pas besoin de les nourrir avant que vos autofleurs ne commencent à fleurir, vers la troisième ou quatrième semaine. Pas besoin de grand apport d’eau non plus : ces types de graines étant plus petits et ayant un système racinaire plus petit, elles absorbent moins que les grandes plantes photopériodiques féminisées. Ne les arrosez pas trop, et laissez le sol s’assécher entre les arrosages.

Conseils pratiques pour bien réussir sa culture de cannabis à autofloraison

En raison de leur robustesse et de leur résistance, les graines autofleurs peuvent être plantées partout. Toutefois, pour tirer le meilleur parti de ces graines de cannabis et avoir des cultures parfaites, il convient de suivre quelques procédés spécifiques. Pour commencer, il est préférable de cultiver sur un sol léger et perméable. Si besoin, vous pouvez ajouter un matériau naturel, capable de se gorger d’eau pour la restituer progressivement à la plante. La perlite peut par exemple constituer un choix idéal. Celle-ci améliorera de façon considérable le drainage et l’aération de votre sol de culture. Après, ce sera l’exposition de vos plantes à la lumière du soleil qui sera le seul facteur à prendre en compte.

Les plantes autoflorissantes doivent recevoir au moins 12 heures de lumière par jour. Cependant, comme cela favoriserait une croissance optimale, il est préférable qu’elles puissent bénéficier d’environ 16 heures. Le cannabis autofleurissant peut s’épanouir en intérieur avec la bonne configuration de chambre de culture et des bons outils. Pour un développement optimal, surveillez constamment la température et l’humidité pendant les différentes phases de la croissance. Contrairement au cannabis photopériodique, il n’est pas nécessaire de changer vos lumières pour un cycle de floraison. De la graine jusqu’à la période de floraison et de récolte, vous pouvez maintenir vos autofleurs selon un programme d’éclairage (à la lampe) fixe : 18 heures de lumière et 6 heures d’obscurité. 

Quel est le meilleur moment pour fumer une cigarette électronique ?
Prendre rendez-vous avec un professionnel de la santé en ligne