Infection urinaire : comment la soigner ?

Infection urinaire

L’infection urinaire est une maladie assez courante chez certaines personnes, surtout au-delà de la quarantaine. Nombreuses en sont les causes, qui provoquent la douleur notamment au niveau du bas du ventre. Quoi que la douleur peut disparaître même sans prendre des médicament, il est nécessaire de traiter l’infection urinaire. Entre autre, une consultation chez son médecin, des remèdes de grand-mères peuvent soigner et soulager les signes infection urinaire.

Boire de l’eau, une solution de premier soin contre l’infection urinaire

Plusieurs facteurs peuvent favoriser l’apparition de l’infection urinaire chez les hommes et les femmes. Elle se définit comme une forte concentration de l’urine, qui lui donne une teinte jaune vive. L’infection urinaire symptômes peut varier d’un patient à un autre. En général, elle se présente par une envie fréquente d’uriner, suivie d’une odeur infecte et un trouble de l’urine. Il se peut aussi que la vessie démange et s’irrite au moment de la miction.

Dès la présence des signes d’infection urinaire sans douleur, il est préférable de la soigner en buvant suffisamment d’eau à raison d’au moins 1,5 l par jour. En effet, l’eau permet d’éliminer et d’évacuer toutes les toxines de l’organisme, notamment les bactéries responsables de l’infection urinaire, à travers l’urine. Pour faciliter l’éjection de celle-ci, buvez suffisamment d’eau au moins toutes les 30 minutes. Cette technique permet de remplir rapidement la vessie, pour vite uriner. Par ailleurs, l’eau permet de réduire et de normaliser la concentration de l’urine dans la vessie.

Quels sont les remèdes naturels contre l’infection urinaire ?

De même rôle que l’eau, boire des boissons diurétiques s’avère être une infection urinaire solution opérante. Certes, l’effet de ce type de boisson provoque l’augmentation de la quantité et de la fréquence de la sécrétion urinaire. En prendre aide également, à évacuer les toxines bactéricides provoquant l’infection urinaire. Dans le cas de cette maladie, les infusions utilisées pour réaliser la boisson sont essentiellement composées d’ingrédients naturels antiviraux ou antibactériens. On peut citer par exemple l’infusion de thym, le thé au citron, le thé au persil, le jus de canneberge, etc. Incorporer de l’ail dans vos recettes ou repas permet aussi d’éliminer les microbes au niveau de la vessie. Certes, cet aliment est un très bon antibiotique naturel.

Faire un massage aux huiles essentielles antimicrobiennes permet aussi de soigner l’infection urinaire, naturellement. Pour se faire, il suffit de prendre quelques gouttes de l’huile de votre choix (géranium, citronnelle, thym, romarin, etc.) et de masser juste en bas du ventre. Par une action sous-cutanée, elle élimine les bactéries au niveau de la vessie, et permet d’alléger la douleur. En agissant de la même façon, un cataplasme à base d’argile verte aide aussi à traiter l’infection urinaire.

Que faire si l’infection urinaire persiste après un traitement naturel ?

Comme son nom l’indique, l’infection urinaire est une maladie due à la prolifération de certaines bactéries et microbes au niveau de la vessie. Il s’agit alors d’un type d’infection microbienne et bactéricide. Dans ce cas, la prise d’antibiotiques est une solution efficace et recommandée lorsque l’infection urinaire symptômes persiste, même après les remèdes de grand-mère. Toutefois, l’auto médicamentation est à bannir dans ce cas de maladie. En effet, la prise d’antibiotiques doit être prescrite par un médecin, car il s’agit de médicaments à effets puissants, même si le traitement se fait à long terme. Tout défaut de dosage ou de posologie peut entraîner des effets secondaires sur la santé. Dans certains cas même, l’infection urinaire provoque de la fièvre et une élévation de température corporelle. De plus, certains médecins ou urologues procèdent à un test de dépistage pour savoir de quel type d’infection urinaire s’agit-il. Consulter un médecin est alors, une solution conventionnelle à respecter dès que vous ressentez les signes de la maladie, depuis plusieurs jours.

Est-il possible de prévenir l’infection urinaire ?

Il se peut que l’infection urinaire soit répétitive chez certaines personnes, même après plusieurs traitements. Pour l’éviter, des gestes préventifs peuvent se faire. Une bonne hygiène, surtout au niveau de la partie intime, permet de réduire, voire éviter d’être atteinte de la maladie. Chez les femmes, il est recommandé de veiller à la propreté des lèvres vaginales, pendant la période des règles. Dès que vous sentez une douleur au moment de la miction, même sans avoir diagnostiqué une infection urinaire, évitez de manger les aliments qui irritent la vessie, notamment les épices.

Afin de prévenir l’infection urinaire, ne retenez jamais l’urine. Dès que vous avez envie d’uriner, passez de suite aux toilettes. Après chaque rapport sexuel, pensez à toujours uriner. En effet, les microbes reçus par votre partenaire seront évacués avec l’urine. De plus, ce geste réduit les chances d’attraper une maladie sexuellement transmissible.  

Lunettes pour tous : vers une expansion à toute vitesse
Réaliser une opération du genou à Montreux